Point presse du 5 septembre 2016

Lors du point presse du lundi 5 septembre, Corinne Narassiguin, porte-parole du Parti socialiste, est revenue sur les résultats obtenus par l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), parti xénophobe et souverainiste arrivé en 2ème place derrière le PSD, lors du scrutin qui s’est tenu dans le Land de Mecklembourg-Poméranie, Land de la chancelière Angela Merkel.

Outre le constat répété et inquiétant d’ « un populisme frappant de plein fouet l’Europe » , la porte-parole a posé la question de la stabilité politique du pays, et de son gouvernement de coalition.
Un climat, dans lequel l’Europe est tourmentée et qui trouve parfaitement son écho en France, à droite : une rentrée politique durant laquelle elle ravit ces habituelles prises de paroles à l’extrême-droite.

Face à cela, les socialistes affirment leur ligne politique pour les mois à venir et leurs convictions ; durant tout l’automne le PS organise douze « Universités de l’Engagement » régionales, décentralisées.  À l’ordre du jour : le bilan de la gauche, l’amplification des politiques de progrès face aux projets de la droite, la défense de la République et la ligne directrice qui nous emmènera jusqu’à l’élection présidentielle de 2017.

Le CN du 2 octobre viendra fixer le cadre d’organisation des primaires citoyennes : conditions de candidatures, nombre de bureaux de vote sur le territoire, les moyens de campagne alloués aux candidats et les conditions des débats au mois de janvier 2017.